En octobre j'ai donc cousu une jolie robe d'été destinée à Totorelle. Oui je sais, c'est pas vraiment le moment de coudre des robes d'été (quoique, on a un beau redoux cette semaine), mais la réalisation de ladite robe a été amorcée début septembre et depuis, les embuches se sont accumulées sur mon chemin. Venez-là que je vous raconte.

Alors à l'origine, il s'agissait d'un kit ramené du Japon par mon papa pour faire une mignonne petite robe. Un beau soir de septembre j'ouvre donc l'emballage du kit pour en sortir ses composantes : morceaux de tissus, galon en croquet rose, bouton et patron.

Ben où il est le patron ?

Je secoue l'emballage (transparent), je déplie les pièces de tissus, je tourne et retourne l'étiquette en japonais, des fois que j'ai raté un truc.

Y'a pas de patron pour la robe.

Comme je suis une personne pleine de ressources je vais sur l'adresse web de la marque indiquée sur l'étiquette.

Le site web est intégralement en japonais, y'a pas de version anglaise.

Je crois repérer un truc qui ressemble à un numéro de référence sur l'étiquette, je le tape dans la rubrique rechercher du site japonais (c'est un rectangle avec une loupe dessinée à côté, pas besoin de lire le japonais pour le repérer)

Ok, j'ai retrouvé la page avec mon kit (call me the Sherlock Holmes des loisirs créatifs).

Ah tiens, y'a un lien en vert là, je clique.

C'est la page du patron, en fait le patron de la robe est vendu à part.

Me voilà bien tiens.

Bon ben y'a plus qu'à chercher un patron à peu près équivalent dans les bouquins que j'ai en stock. Coup de bol pour moi, dans le hors-série couture de Modes & Travaux dont je viens de faire l'acquisition, y'a justement un modèle de robe chasuble qui devrait faire l'affaire. Bon je vais improviser un peu pour le volant en bas de la robe, je vais coller des restes de biais maison dans le col et les emmanchures au lieu de doubler le buste (y'a pas assez de tissu pour ça) et on devrait s'en sortir.

Quand même c'est bizarre qu'ils n'aient pas prévu d'ouverture pour l'encolure, je vais quand même faire un test sur Totorelle pour voir si elle arrive à passer la tête.

Bien entendu ça ne passe pas.

Bon, on reste calme et on fait une ouverture (avec improvisation d'une fente simple, c'est dans ces moments là que je vois à quel point j'ai progressé en couture). Nouvel essai sur Totorelle, ok cette fois ça passe.

Si on ajoute à ça un nombre conséquent de soirées passée à m'anéantir les neurones sur Candy Crush, ben ça nous amène à fin octobre. En même temps c'est pas comme si y'avait urgence, vu que Totorelle ne pourra pas porter sa robe avant le printemps prochain. Ce qui est bien dommage parce qu'au final elle est vraiment très jolie cette robe :

P1110378

P1110380

P1110381

P1110385

P1110384

En tout cas c'est de loin le projet couture le plus GM'Spirit que j'ai réalisé depuis longtemps, je pense que pour novembre je vais faire un truc nettement plus balisé, ça me reposera...