Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover

En bonne potterophile qui se respecte, le mois dernier j'ai fait l'acquisition du texte Harry Potter and the cursed child, une pièce de théâtre visible à Londres depuis cet été et l'ultime aventure du sorcier binoclard le plus célèbre du monde (et de ses compères Hermione et Ron). Comme ma pile de trucs à lire est en constante augmentation (notamment parce que depuis un an, j'écoute des podcasts dans le métro au lieu de bouquiner), le livre attendait sagement dans ma bibliothèque, jusqu'à ce que Porcinette le repère (ok, j'avoue, la vérité c'est que j'avais aussi un peu peur d'être déçue par cette suite).

Maman c'est quoi ça ?

Une nouvelle aventure d'Harry Potter !

Euh, oui, mais elle est en anglais.

Il va falloir attendre un peu avant de la lire.

Et toi tu peux nous la traduire  !

Ah non ça me gave !

Allez !

S'il te plait !

Oui, s'il te plait maman !

Lis nous Harry Potter !!!

Je vais être honnête, autant j'aime bien lire des albums illustrés à Gruffalotte, autant lire des romans au grandes, ça me gave. C'est comme lire des BD, le texte n'a manifestement pas été pensé pour être lu à voix haute et je trouve ça interminable. Donc la règle à la maison c'est si tu sais lire, tu te débrouilles toute seule. Mais bon là il y avait le problème de la traduction.

Alors j'ai craqué.

Depuis une semaine, je passe tous les soirs 30 minutes à lire Harry Potter à Porcinette et Totorelle.

Et c'est génial.

Bon bien sur, ma traduction instantanée est parfois assez approximative (d'autant plus que je découvre le texte en même temps que les filles), mais c'est tellement chouette de retrouver les héros de la saga et c'est encore plus passionnant de rencontrer leur progéniture. Et puis ce nouvel opus se déroule environ vingt ans après la fin de la série d'origine. Ce qui signifie que Harry et sa bande ont désormais mon âge et celui de l'Homme. Du coup, la relation difficile avec son ado de fils nous émeut tout particulièrement, et les filles et moi avons toutes les trois versé notre larmichette à la lecture de certaines scènes. Pour compenser il y a également des répliques qui nous ont fait éclater de rire et qui viennent rappeler que J. K. Rowling peut parfois être très drôle (il semblerait qu'à quarante balais, Ron partage un peu le même sens de l'humour que l'Homme, vous imaginez comme on a apprécié). Je ne m'y attendais pas, mais le format pièce de théâtre facilite beaucoup la lecture à voix haute (après réflexion c'est pas franchement étonnant), les brefs descriptifs suffisent pour très bien imaginer l'environnement des personnages, et il y a des scènes assez impressionantes qu'on aimerait beaucoup voir un jour sur grand écran (vous ne penserez plus jamais à la sorcière qui pousse le chariot de confiseries dans le Hogwart Express de la même façon après la lecture de ce livre...).

Bref, le huitième Harry Potter, il dépote à lire, et la bonne nouvelle c'est que si vous aussi vous souhaitez le partager avec votre smala sans vous fader la traduction simultanée, la traduction française sera disponible le 14 octobre prochain !

PS : Pour la route, un tout petit spoiler que comme je suis une meuf sympa je vous l'ai mis en blanc et faut sélectionner la suite du texte pour le rendre visible, Hermione est désormais ministre de la magie ! Cette fille est plus géniale que jamais !!!!!!