On est la troisième semaine après la rentrée, et je commence tout juste à voire le début du commencement de la fin de la flopée de réunions diverses et variées qu'on doit se coltiner pour les mini-manchottes.

En gros, depuis le 8 septembre, mon téléphone me signale un jour sur deux que j'ai un rencart, pour le collège, l'école primaire ou encore le conservatoire. Au passage on rendra hommage aux développeurs de Gougleuh Calendar sans lequel je ne m'en sortirai pas. C'est simple, maintenant j'ai renoncé à mémoriser le moindre rendez-vous, L'Homme et moi rentrons les trucs qui arrivent le plus vite possible, après quoi j'attends passivement que le téléphone vienne me rappeler à mes devoirs parentaux. Comme quoi l'esclavagisation de l'humanité par les machines (et aussi par les enfants de l'humanité) et déjà bien avancée...

giphy (3)

Parents d'enfants scolarisés, deuxième semaine de septembre, allégorie.