Dans la maison des gentils anglais avec lesquels on a fait un échange cet été, il y avait une Wii. Donc chaque soir, après notre balade/visite quotidienne, on a enchaîné sur des parties de Mario Kart, ou de Super Mario Galaxy, endiablées avec les filles, et force est de reconnaître qu'on a passé de très chouettes moment familiaux.

Du coup Porcinette est repartie à l'assaut pour réussir à nous convaincre de faire l'acquisition d'une console de salon à Noël, elle nous a même fait un beau comparatif des consoles disponibles sur le marché, des jeux qu'elle voudrait (en concertation avec ses soeurs) et des devis associés (avec même la contribution en argent de poche d'elle et Totorelle ainsi que l'éventuelle participation des grands parents dans le cadre d'un cadeau de Noël collectif).

Bref, ça négocie ferme à la maison.

De mon côté je suis déjà convaincue (de une parce que je suis prête à tout pour acheter la paix sociale, et de deux parce que j'ai fait de sacrés progrès à Mario Kart), mais il reste encore à emporter l'adhésion de l'Homme, qui a argué (pas complètement à tort) que le charme de la console c'est justement d'être un truc de vacances et que le restant de l'année on n'aura jamais le temps d'en profiter. Avant de conclure par cette phrase lapidaire :

La Wii c'est non !

giphy (8) 

(c'est pas grave mon lapin, en fait on pensait plutôt acheter une Switch...)