Le potager cru 2018 s'est avéré être aussi anarchique que les années précédentes, avec un retard au démarrage du à une recrudescence d'escargots pendant un printemps très pluvieux. Au final on aura récolté :

  • Quelques radis, en début de saison, quand le sol est encore clean et que les mauvaises herbes n'ont pas tout envahi.
  • Plein de roquette. La roquette se trouve manifestement bien, chez nous, voir même un peu trop, puisqu'elle a désormais annexé une des parcelles dédiées aux tomates et commence lentement mais sûrement à sortir des limites du coin potager pour attaquer la pelouse collective (moralité, si vous aimez la roquette, venez donc me rendre visite en mais et vous repartirez avec un saladier de jeunes pousses...)
  • Des tomates, avec toujours plus de variétés que ce que l'on a initialement semé (grâce à un compost maison ultra enrichi pas tout ce que l'AMAP nous a fourni l'année précédente). La récolte a été assez tardive (la faute à ces *%#@ d'escargots qui m'ont encore tout boulotté mes jeunes plants en mars), mais ça fini lentement par mûrir.
  • L'unique plant de courgette à avoir survécu ce printemps nous a fait plein de jolies fleurs, mais un unique bébé courgette, dont j'attends encore qu'il finisse de grandir.

IMG_20180916_110320

  • Enfin la nouveauté 2018, c'est que j'ai enfin réussi à faire germer et pousser un plant d'aubergine (jusque là je ne savais même pas quelle tête la plante pouvait avoir).

IMG_20180902_181549

Sachant que mon goal ultime c'est la ratatouille intégralement maison, on est encore loin du compte sur les quantités produites. Par contre sur le plan des ingrédients on se rapproche doucement du but et l'objectif 2019 sera donc de faire pousser des poivrons.