(comment ça, Encore ???)

Joie, bonheur, on n'a pas loosé et le ternet est de retour à la maison, ce qui me permet de vous coller de ma réalisation de février.

Donc non, ça n'est pas pour Porcinette, qui a finalement retrouvé son pantalon roulé en boule sous son lit. Et non, je ne fais pas une fixette sur les pyjamas. Enfin plus précisément, je fais un fixette sur le pilou imprimé chats de Toto, que je trouve incroyablement doux, et donc à force de le coudre pour les autres, j'ai eu terriblement envie de me faire un pantalon confort et tout moelleux pour mon usage personnel (Et comme c'est du pilou, l'usage en question peut difficilement être autre chose que pyjamesque, parce que je ne me vois pas trop débarquer au labo avec. Oui je sais, c'est dommage, je serais tellement bien pour bosser dedans !).

Initialement je suis partie sur un modèle de pantacourt japonais déjà testé il y a fort fort longtemps (juin 2011, ah ben oui ça commence à dater), en me disant que j'allais pas me prendre le chou et simplifier le modèle au maximum.

Mais bon j'ai quand même gardé les poches plaquées sur les côtés, parce que c'est pratique les poches.

IMG_20190210_124149IMG_20190210_124223

Et puis j'ai mis du passepoil autour des poches, parce que ça fait joli et puis maintenant que j'ai compris comment faire, autant en profiter hein.

Et puis au moment de faire l'ourlet en bas des jambes, je me suis dit que finalement un biais assorti au passepoil des poches c'était pas si compliqué à poser et ça serait nettement plus joli...

IMG_20190210_124214

Bref, je commence à être atteinte de complexite aiguë quand je me couds des fringues.

Après il faut reconnaître que j'ai désormais un bas de pyjama confort, tout doux ET super joli, alors ça valait bien le coup de faire un petit effort.

IMG_20190210_124138

Avant, je mettais à profit mes conpétences en couture pour me faire des robes de soirée trop belles.

Mais ça c'était avant