Hier matin (beaucoup trop) tôt, j'ai fait mes adieux (pas franchement éplorés) à la GM'smala, qui s'en est allée d'un pas joyeux prendre son train pour les pistes pas si enneigées que ça vu qu'il fait un temps superbe et que donc tout à fondu. Mais bon, au moins il fait un temps superbe.

Après quoi j'ai inauguré ma semaine de tranquillité en retournant fissa me coucher. Quand j'ai réémergé quatre heures plus tard, l'Homme m'avait fait un compte rendu détaillé de leur périple. J'ai donc découvert que Totorelle, pour ne pas déroger à la tradition familiale, avait vomi dans le train. Mais qu'elle avait eu la gentillesse d'aller toute seule comme une grande aux toilettes pour faire don affaire avant d'en informer son père. C'est quand même formidable de voir ses enfants grandir...

Et sinon vendredi soir on est tous allé·e·s voir Ralph 2.0 au cinéma. Si l'on arrive à passer outre le côté gros spot de pub pour les produits Disney et affiliés, c'est un portrait étonnament contemporain du web. Le film comprend également une belle galerie de personnages féminins et passe haut la main son test de Bechdel, lui (avec une mention spéciale pour la scène hilarante regroupant toutes les princesses Disney).