Je vous parle d'un temps que les moins de 24 ans ne peuvent pas connaître.

Bon, à l'époque je vivais à 25 minutes de marche du lycée, donc les trois semaines sans bus ne m'avaient pas trop perturbée. Aujourd'hui c'est une autre affaire, mais je suis depuis équipée d'un fabuleux GM'vélo qui sera mon fidèle compagnon pour les jours (et les semaines ?) à venir.

Du coup hier soir c'était révision :

  • Pneux gonflés
  • Freins qui freinent (l'Homme a eu quelques petites déconvenues avec son propre vélo il y a deux semaines, donc je suis prudente)
  • Loupiotes chargées à bloc (en hiver c'est difficile de faire sans)

Et pour vous donner du baume au coeur, que vous soyez aujourd'hui à pied, en vélo ou autre, je vous propose d'écouter de très intéressant épisode de Quoi de meuf, qui nous parle des grèves, et du rôle qu'elles ont joué dans les combats féministes :