Grippe oblige, aucune des trois mini-manchottes ne rapportera de nouvelle breloque du ski cette année.

Je me console en me disant que c'est pas si pire, parce qu'en fait le pire ça aurait été si une seule d'entre elles avait raté son examen et qu'elle avait du contempler ses deux frangines avec leur médaille rutilante. Là au moins on loose en famille (et on se remonte le moral à coups de crêpes avec papa) et c'est tout de suite moins dur.

Le plus difficile pour moi c'est que je ne pourrai pas les consoler à leur retour dimanche soir, vu que demain je m'envole pour une semaine de congrès à San Diego.

Ok je déconne, en vrai c'est pas du tout difficile.

Demain je démarre par 11h de vol pour Los Angeles et j'ai prévu de binge watcher tous les blockbusters Marvel disponibles dans l'avion. Après on verra bien si j'ai le temps de faire un peu de tourisme sur place (et si j'arrive saine et sauve, puisque je rappelle que je suis maudite de la correspondances en avion). La dernière fois que j'ai mis les pieds en Californie, c'était au siècle dernier (en 1989 pour être précise), donc je n'ai à peu près pas la moindre idée de ce qui m'attend sur place (enfin si, j'ai déjà repéré où était le Dunkin' Donuts du centre ville, parce qu'il faut pas déconner non plus...)

618f5787377ec5e330dd35f32f262bd5_w200

Oui mais tu vois Penny, en famille la loose c'est beaucoup plus facile à vivre.