Quand on signale aux organisateurs d'une évènement culturel (ou scientifique) une absence de femmes dans leur programmation, on s'entend souvent répondre que oui, bon ok, mais aussi c'est parce que le mileu était assez fermé aux femmes jusque là donc y'en a pas vraiment au top niveau, mais ne vous en faites pas, ça va changer (lentement), faut juste pas être trop pressée (d'ici un siècle ou deux le problème devrait être réglé, ou pas).

Sauf que quand on gratte un peu, on réalise que des figures féminines remarquables, il y en a toujours eu, à toutes les époques et en tous lieux. Il n'est nul besoin d'attendre leur avènement, elles sont déjà là, mais jusqu'ici elles avaient été invisibilisées.

Et la marée d'ouvrages (en jeunesse ou en littérature adulte) sur le sujet n'est pas un effet de mode, c'est un simple rattrapage. Parce qu'il y a tant de femmes extraordinaires dont on a trop peu, voire jamais, entendu parler, et il est grand temps de corriger ça.

Bref.

Juste pour dire que ce week-end j'ai écouté un chouette podcast sur Delphine Seyrig, et que j'étais ravie d'en apprendre plus sur son engagement féministe, sa créativité et sa lucidité aussi. Le tout avec sa merveilleuse voix en fond sonore, c'est un véritable enchantement de découvrir que la fée des Lilas était aussi engagée politiquement...