Après deux mois de pause couturesque j'ai enfin trouvé le courage de me remettre à la machine. Il faut bien admettre que le processus fut long et laborieux. De une parce que j'avais la flemme, et de deux parce que désormais mon spot couture, qui est également mon bureau, est situé juste à côté de la chambre de Gruffalotte, ce qui complique pas mal la donne, puisqu'il devient impossible d'utiliser la machine en soirée après son coucher.

En septembre j'avais tout de même trouvé un peu de temps pour recoudre des masques à Porcinette et Gruffalotte.

29BC6A13-1663-472F-9519-FF421D1EDFE5_1_201_a 

Et j'ai fait l'acquisition d'une bague pique-aiguille, un formidable petit accessoire qui va me permettre d'arrêter de stocker les aiguilles dans ma bouche quand je couds.

En septembre j'ai aussi localisé un chouette magasin de tissu facilement accessible en vélo depuis le labo (je sais qu'il y a plein de très bons magasins de tissu à Berlin, malheureusement la plupart sont situés à perpette les oisillons depuis chez moi), où j'ai acheté un joli velours côtelé vert pour me faire une jupe qui devait respecter le cahier des charges suivant :

  • Être vélo-compatible, et donc avoir une belle ampleur.
  • Être météo berlinoise-compatible, d'où le choix d'un tissu épais comme le velours.

Côté modèle j'ai opté pour la jupe J de mon Blouses robes et Cie (aka le JCA-280). IL s'agit d'une fausse jupe portefeuille, à savoir qu'il y a bien un pan sur le devant, mais en fait la jupe est complètement fermée, ce qui lui évitera de s'ouvrir, et vous de vous retrouver les cuisses à l'air, en cas de bourrasque intempestive. Une qualité fort appréciable pour les cyclistes vous en conviendrez. Sur le plan technique, la réalisation est assez simple, la partie la plus laborieuse consistant à plisser tous les pans de la jupe avant d'y fixer la ceinture. Le résultat final est assez sympa, mais je dois reconnaître que ce modèle n'est pas vraiment adapté aux tissus épais, l'accumulation des pans et des plis sur le devant me donnant un petit bidon sacrément rebondi (pour voir ce que ça donne avec du tissu fin, il y a un exemple par ici et c'est effectivment plus sympa).

Hélas pour moi, le mannequin n'a pas fait le voyage jusqu'à Berlin, ce qui ne va certainement pas améliorer la qualité des photos sur ce blog... 

94286A7D-9AE3-4EB1-A939-E2B788EF3766

Une tablette de chocolat Ritter Sport est subtilement cachée sur cette image,

sauras-tu la retrouver ô lecteur·rice perspicace ?

(en tout cas je peux te dire que mes mini-manchottes ont pas perdu de temps pour localiser mes stocks de chocolat)

77738830-5345-4DFD-9F3A-6206A9040907_1_201_a

Au final le cahier des charges et respecté et j'ai hâte de la tester sur mon fidèle destrier.

Et si vous ête d'humeur à faire des jupes, j'en profite pour signaler que Burda a sorti un hors-série sur le sujet (que c'est mon tout premier Bubu acheté en allemand, j'ai hâte de voir ce que ça va donner, déjà que je comprends rien aux versions françaises), et qu'il a plein de chouettes modèles. J'étais même partie pour faire un modèle de chez eux au départ, mais il fallait une fermeture éclair et j'ai juste eu la flemme de retourner en acheter une (comme quoi les choix couture parfois ça tient à peu de choses...)