La couture des gros manches

jeudi 21 août 2014

Gruffalotte existe en vrai !

(ah ben ça c'est la semaine Gruffalotte, au bout de six jours en tête à tête, vous pensez bien que j'en ai des des trucs à raconter sur la demoiselle, vous allez en bouffer de la Gruffalotte c'est moi qui vous le dit !)

Or donc, hier mercredi, avec Gruffalotte, on s'est regardé le DVD de Petit Gruffalo, soit 25 min de poésie à l'état pure que je recommande chaudement pour les enfants à partir de deux ans. Et puis comme il nous restait un peu de temps avant le dîner, j'en ai profité pour regarder le documentaire dans les bonus qui parle de la genèse du film et qui comprend des interviews des auteurs.

Ledit documentaire est en VO anglaise sous-titrés, et c'est ainsi que j'ai découvert à ma grande surprise que le Petit Gruffalo en VF, Gruffalo's Child en VO, est en fait un fille ! C'est mentionné très clairement à plusieurs reprises dans le documentaire, et on voit même Axel Scheffler (l'illustrateur des  albums) parler de Gruffalo's daughter en dessinant celle-ci.

En fait Petit Gruffalo est une Gruffalotte !

Du coup on est en droit de se demander pourquoi l'éditeur français (la respectable maison Gallimard) et le traducteur on choisi d'en faire un garçon. J'imagine assez bien la réponse marketing standard sur le thème les héros masculins se vendent mieux, gna gna gna gna, mais franchement, d'une part je trouve ça juste minable (et Fifi Brindacier elle se serait mieux vendue aussi ?), et d'autre part je me demande ce que pensent les auteurs de ce qui me semble une belle trahison de leur oeuvre.

Gruffalo-describing-Mouse

Vois tu ma fille, le public français est un peu neuneu,

alors on va leur dire que tu es un garçon, ça passera mieux...


mercredi 20 août 2014

Gruffalote communique

Vu comment la demoiselle nous a fait lanterner pour la marche, chez les Gros Manches ont est complètement résignés en ce qui concerne l'acquisition du langage par Gruffalotte, et bien décidés à rester zen et à la laisser prendre son temps (en plus il lui reste encore un an avant la scolarisation, alors ça va, y'a pas le feu au lac non plus hein)

Donc pour le moment, notre petite dernière traverse sa phase son unique, soit un beau Taaa ! bien sonore, souvent accompagné d'un geste du doigt, et qui peut soit désigner l'objet de son désir, soit marquer son approbation (dans le cas contraire elle sais aussi dire Nan ! Pas de souci).

Du coup côté dialogues, ça donne à peu près ça :

Bon Gruffalotte, pour le dessert tu veux quoi ?

Taa !

(doigt tendu dans une direction floue)

Une banane ?

Taaaa !

(moue de désapprobation, doigt toujours tendu)

Un abricot ?

Taaaaa !

(encore raté)

Du pain ?

Taaaaa !!

Non mais tu pourrais faire un effort et être plus précise aussi !

Ta ! Ta! Ta ! Ta !

...

En fait je crois qu'elle nous parle en morse.

Bon ben j'ai plus qu'à retrouver mon vieux sifflet scout alors, nous voilà bien tiens...

200

Nan mais, c'est bon là !

C'était pourtant clair que je voulais du fromage!

Posté par chofie à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 18 août 2014

RTGros Manches, du pain sur la planche

C'est l'heure de la rentrée pour votre serviteuse, qui s'en retourne donc aujourd'hui au boulot (Hey ho ! Hey ho !).

Notons que la semaine sera néanmoins plutôt calme, puisque les mini-manchottes n° 1 et 2 ont été délocalisées pour la semaine chez mes beaux-parents à Grosmanches-sur-mer (et -sous-la-pluie aussi, mais chhhht, ça faut pas le dire devant l'Homme), que l'Homme est lui en congrès à Stockholm jusqu'à vendredi, et que je me retrouve donc en tête à tête avec Gruffalotte (enfin, hors des heures de bureau quoi) pendant ce temps là. Gruffalotte que l'on a d'ailleurs beaucoup vu grandir durant les vacances, mais ça on en reparle prochainement...

Et sinon, je suis heureuse de vous présenter le tube de l'été pour la GM'Family, qui tend à prouver que mes filles ont décidément beaucoup de gout (mauvais, mais beaucoup).

Je ne me prononcerai pas sur les qualités de ce fantastique morceau (sinon pour dire que j'en viens presque à regretter Tom Frager, j'ai bien dit presque hein). Je signalerais seulement qu'une chanson dont la quasi-totalité des vers rime avec prout, c'est quand même un peu pousse au crime pour un famille amatrice de blagues pourries telle que la notre...

 (ouh la bonne scie qui va vous pourrir votre lundi matin !

On dit merci qui ? Merci mamie Chofie!)

Posté par chofie à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 15 août 2014

les Gros Manches sur la route

Petit bonheur de vacances.

En pause à la station d'autoroute, acheter deux petits paquets de bonbons.

Partager le premier avec les mini-manchottes.

Attendre qu'elles soient enfin endormies à l'arrière pour sortir le second et le partager avec l'Homme...

when_i_discreetly_take_back_my_upvote_after_being_enlightened_by_the_comments-200

Posté par chofie à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 13 août 2014

Août 2014 : My Fair Liberty

Longtemps j'ai parcouru les blogs de couturières fan de tissus Liberty avec incrédulité, me demandant comment on pouvait payer aussi cher pour du vulgaire coton, aussi joli soit-il.

Mais ça c'était avant.

Avant que les aliens ne me piquent ma carte bleue en mai dernier pour acheter du Liberty justement. En juin j'ai testé le jersey Mitsi Valeria pour me faire une jolie robe, et en juillet j'ai attaqué le coupon de Tana Lawn (la toile de coton) Poppy Rose pour me coudre une tunique à porter cet été.

Et c'est là que j'ai compris.

Le Tana Lawn, c'est tout simplement la toile de coton la plus fine, douce et souple de l'univers (en plus d'avoir des imprimés magnifiques) et ça n'a juste rien à voir avec le coton à pas cher que j'ai l'habitude d'utiliser pour faire des vêtement. C'est un bonheur à travailler et le résultat final rend super bien. J'irais pas jusqu'à dire que ça justifie complètement l'écart de prix (un bon facteur 3 ou 4 quand même) avec des tissus standards, mais on sent bien qu'on est dans une autre qualité de tissu (un peu comme la différence entre un côte de porc standard et une côte de porc bio, si vous voyez ce que je veux dire, y'a pas à dire je suis la reine des métaphores pourries, amis de la poésie bonjour !).

Bref, c'est officiel, je suis Liberty addict à mon tour...

En même temps, si je dois faire des efforts et manger des tas de légumes bizarres pour m'acquitter de la partie Bohême de mon statut de bobo, je vous rappelle tout de même que le premier Bo correspond à Bourgeois. Dont acte, désormais je m'achète du Liberty et pis c'est tout.

Oui bon ça va, on a compris, on s'en tape de tes médiations philosophico-textilesques, t'en a fait quoi de ton tissu finalement ?

Alors j'ai réalisé la tunique 4 du livre 5, en la rallongeant afin qu'elle me couvre les hanches (et qu'on ne puisse pas admirer mon bedon tout rond à chaque fois que je lève les bras, un problème récurrent avec la quasi-totalité de mes petits hauts qui ont dix ans ou plus...). La réalisation fut simple et hyper agréable (l'effet Tana Lawn donc) et voici le résultat : 

P1120473P1120477P1120479

P1120476

Et pour couronner le tout je me suis posé un vernis assorti au tissu, franchement si c'est pas la grande classe internationale ça...

P1120534

Posté par chofie à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »