Bon, faut croire qu'on n'est pas encore assez expérimentés comme parents, parce qu'on n'a même pas été fichus de  s'apercevoir que la laryngite de Totorelle avait viré à la bronchiolite. OK, quand elle s'est réveillée toutes les heures pendant la nuit de samedi à dimanche on s'est bien dit qu'il y avait un pépin... mais depuis ça allait mieux et surtout, surtout, ça sifflait pas !!!

Or moi on m'a toujours dit, la bronchiolite c'est quand t'as l'impression que ton bébé il a avalé un sifflet, alors comment voulez vous que je m'en sorte si après y'a aussi des bronchiolites non sifflantes, ma bonne dame, c'est déjà assez compliqué comme ça d'être parent faudrait pas en rajouter non plus ho !

Nous voilà donc partis pour les séances de kiné respiratoire auxquelles nous avions réussi à échapper pour Porcinette. L'Homme est revenu bien stressé de celle d'hier soir, aujourd'hui c'est mon tour d'y emmener Totorelle et j'ai la pétoche. Ah ben oui, c'est bien connu que les séances sont aussi traumatisantes pour les parents qui y assistent que pour le bébé qui les subit, alors plaignez nous les gens !

Sinon avec une à deux visites hebdomadaires chez le pédiatre depuis début novembre, j'envisage de demander une carte de fidélité, pour cinq consultations chez nous, un flacon de paracétamol offert ! ça le fait comme slogan non ?