Depuis la rentrée Porcinette est sur les starting-blocks car elle a enfin réussi à convaincre ses deux copains de classe de venir faire une après-midi jeu de rôle à la maison (masterisée par les bons soins de l'Homme qui a donc ressorti ses vieux bouquins de Warhammer pour l'occasion).

Si j'utilise le mot convaincre, c'est parce que quand elle leur a proposé de venir jouer à la maison, un des copains en question (tiens désormais on l'appellera Tombo) a répondu

Ah mais non c'est trop la honte si je dis à mes parents que je vais passer l'après-midi chez une fille !

Et franchement ça fait partie des trucs que je trouve les plus tristes dans la séparation des genres et la pression sociale qui s'exercent sur les ados. On parle d'un gamin que Porcinette connaît depuis le CE2, avec lequel elle a passé des heures à imaginer des histoires en compagnie d'Ashitaka (le troisième larron), et dont on connaît par ailleurs très bien les parents. Donc Tombo, c'est clair qu'il s'éclaterait à faire du jeu de rôle, mais il serait prêt à y renoncer parce que les séances auraient lieu chez une FILLE...

C'est là que je comprends ce que ça veux dire d'être vieux (et parent).

Parce que Tombo, on voudrait lui dire de faire d'abord ce dont il a envie avant de se soucier de l'avis de ses camarades de collège. Parce que franchement, dans 15 ans il aura des regrets quand il réalisera que l'opinion des autres a finalement si peu d'importance (et on sait de quoi on parle, nous, on y est 15 ans plus tard). Mais bien sur ses parents auront beau lui dire, et on a beau expliquer ce genre de truc à Porcinette, aucun d'entre eux ne nous prend au sérieux. On est que des vieux, on comprend strictement rien à la vie au collège et d'ailleurs c'est même à se demander si on a eu leur âge un jour.

Finalement parent d'ado c'est un job de Cassandre, tu passes ton temps à dire des trucs à quelqu'un qui n'y croit pas et s'apercevra un beau jour (mais trop tard) qu'en fait on avait raison...

tumblr_no8frgyFcQ1qdpo2no2_500

Et pour celles et ceux qui n'auraient pas révisé leur Ghibli, Tombo, c'est le petit inventeur choupi à lunettes qu'on rencontre dans Kiki la petite sorcière.