téléchargement (5)L'Homme (héroïque) a donc récupéré à la sortie du car une Porcinette ravie de sa semaine et néanmoins fourbue hier matin à 6h10 (!). Notre ado préférée a ensuite tranquillement passée sa journée à glandouiller en pyjama (pyjama qu'elle avait enfilé la veille au soir, avant de monter dans ledit car, parce qu'elle aime avoir son petit confort voyez-vous), avant de consentir enfin à s'habiller parce qu'on avait une sortie prévue dans notre théâtre préféré.

Nous sommes donc allées voir Certaines n'avaient jamais vu la mer, une adaptation du scène du roman de Julie Otsuka, qui narre les destinées des ces femmes japonaises arrivées par milliers sur les côtes de Californie au début du vingtième siècle dans un pays dont elles ignorent tout, pour épouser un homme dont elle ne savent guère plus, et qui trente ans plus tard seront déportées par le gouvernement américain après l'entrée en guerre des États-Unis. Cette myriade de témoignages d'exils est profondément émouvante et terriblement contemporaine, et comme la pièce se joue encore jusqu'à vendredi prochain, je ne saurais trop vous conseiller de courir la voir.