Quand on a des enfants, une part considérable du travail d'éducation consiste à répéter encore et toujours les mêmes trucs, tout en sachant parfaitement que c'est rentré par une oreille et aussitôt ressorti par l'autre de la marmaille aussi attentive qu'un poisson rouge.

Aussi quand j'ai parlé avec mes graines de féministes du langage comme vecteur de sexisme, par exemple via l'usage du masculin neutre ou encore l'emploi du terme mademoiselle (spoiler, je suis contre), je m'attendais à ce qu'elles prêtent à mes propos autant d'attention que lorsque je leur demande de descendre leurs vêtements au linge sale ou les livres de la médiathèque pour aller les rendre : zéro.

Que nenni.

Déjà un soir Porcinette est rentrée de l'école remontée comme 14,

J'ai dit à la maîtresse que je voulais utiliser le féminin neutre dans les dictées et elle est même pas d'accord !

Euh...

Bon, écoute Porcinette, là je te soutiens pleinement hein,

mais pour la durée de ta scolarité on va plutôt faire comme la maîtresse dit, ok ?

Et puis le coup de grâce, mardi soir, réunion d'information sur la colonie de vacances où Porcinette va partir avec sa copine Octobre dans dix jours.

Bon, est ce que quelqu'un a des questions ?

8SeBGr

Oui, mademoiselle ?

Non, c'est madame !

Ah, euh, madame ?

Dix minutes plus tard elle revient à la charge,

tumblr_mbhstqm5fu1ror6v2

Oui ?

Et ben ma mère, elle a dit que le terme mademoiselle maintenant il était interdit des formulaires officiels !!!

giphy (14)

Déjà qu'assumer mon propre féminisme c'est pas toujours facile,

maintenant faudra aussi que j'assume celui de ma fille.

(en même temps je sais que je ne peux m'en prendre qu'à moi même hein...)