Ah tiens, j'avais oublié de le signaler, mais ce soir y'a ma tunique d'hiver qui passe à la télé dans mon émission préférée. C'est à 17h55, et comme d'habitude c'est sur France 3. Pour l'occasion j'ai retrouvé mes copains de Freemantle et notamment le gentil coiffeur auquel je me suis empressée de réclamer de belles boucles.

Sauf que sur ma tignasse anémiée, de boucles il n'est désormais plus question vu que même en leur vidant un flacon de laque dessus, leur espérance de vie ne dépasse pas la mémoire vive d'un poisson rouge. Alors en guise de lot de consolation, j'ai quand même eu le droit à un joli chignon crêpé vintage, que après l'étape maquillage, je ressemblais presque à ça :

tumblr_lip42zGulA1qbilh4o1_400

(presque j'ai dit)

Sauf qu'une fois l'enregistrement terminé, adieu coiffeur et maquilleuse, on doit se débrouiller seul pour reprendre une tête normale. Et après avoir ôté les 438 épingles qui maintenaient mon chignon en place, mes cheveux ont décidé de reprendre leur liberté tels des poneys sauvages galopant joyeusement dans la steppe, et que du coup ça donnait plutôt un truc comme ça :

large (1)

(enfin moi en plus j'avais la tronche orange à cause du maquillage spécial studio télé,

Casimir avec les tifs de Bellatrix Lestrange, tu parles d'un croisement tiens)

Comme il était tard, j'ai songé un instant à rentrer telle quelle à la maison, sauf que c'était un coup à fiche la trouille aux filles avec ma tête de sorcière et que le trophée des 25 ans que j'ai ramené l'an dernier les fait déjà assez flipper comme ça, c'est pas la peine d'en rajouter merci. Donc j'ai pris sur moi et consciencieusement démêlé tout le barda avant de me remettre en route. Cette fois je crois bien que c'en est vraiment fini de la télé pour bibi...

QPGM4

Mon cale-porte de compétition à moi que j'ai, dix kilos d'inox trop collector.

(que son petit nom par chez nous c'est Le journal intime de Voldemort, rapport aux deux mains qui sortent du livre...)