La semaine dernière les Gros Manches étaient donc au vert pour huit jours.

On a démarré notre périple en retournant sur les lieu du crime, à savoir Bougres d'ânes, où l'on était passés en 2011 (7 ans déjà !!!) pour notre grande randonnée avec un âne. Sauf que cette fois Totorelle m'avait clairement signifié qu'elle en avait ras la casquette de marcher en vacances. Donc on n'a pas randonné, on s'est contentés de poser nos valises deux jours dans leurs superbes chambres d'hôtes toutes neuves, de rien glander (en faisant quand même un petit tour dans la piscine) et tout le monde était ravi. Franchement, si vous avez besoin de faire une pause c'est vraiment un endroit formidable, Céline est toujours aux petitx soinx pour préparer des itinéraires sur mesure adaptés à chacun, et Sandy tient la table d'hôte avec brio.

Par acquis de conscience on a quand même fait une petite virée à Digoin pour admirer le beau pont canal qui passe sur la Loire (ce qui m'a rappelé que j'ai vraiment hâte de repartir en vacances en péniche, vivement que Gruffalotte sache nager !). On y a également visité l'ObservaLoire joli petit musée dédié à la vie autour du fleuve, bien pensé et bien dimensionné pour les enfants, c'est une chouette étape si vous n'assummez pas complètement d'être un gros glandu et que vous voulez absolument apprendre des trucs en vacance...

Et puis au bout de deux jours à voir les randonneurs partir et revenir avec leur âne, Totorelle s'est dit que finalement, une petite balade ça pourrait être sympa...

Donc on est bons pour revenir les années prochaines et je m'en réjouis d'avance.

Après quoi on est descendus en Isère retrouver les Indestructibles dans la maison du bonheur. Là c'est Porcinette qui nous a doctement expliqué que l'accrobranche c'est trop super génial, mais que c'est trop injuste parce qu'elle n'en fait qu'une fois par an quand elle est en colo. En mère aimante j'ai donc cherché sur les internet s'il y avait un parc d'accrobranche susceptible d'accueillir toute la famille dans les environs.

Y'a.

Même que ça s'appelle le Yapluka Park, et on y trouve des parcours adaptés à tous, petits et grands.

Au début j'étais un peu en mode 6 parcours de 7 étapes chacuns, 42 bonnes raisons de mourir. Surtout que voir sa progéniture dévaler une tyrolienne à 15m de hauteur c'est très légèrement anxiogène. Mais l'ensemble est vraiment parfaitement sécurisé (tu m'étonnes) et les gens qui gèrent le parc sont sympas et attentifs aux plus jeunes. Quand Totorelle s'est retrouvée paralysée par la peur sur un pont de singe un peu haut, quelqu'un est immédiatement monté pour la rassurer et l'aider à franchir l'étape. Au final toute la famille a passé un super moment, et on est remontés à bloc pour y retourner l'an prochain (d'ici là je suis preneuse de bonnes adresses pour faire de l'accrobranche en région parisienne).

J'ai retrouvé le labo mardi matin, mais on repart dès samedi pour de nouvelles aventures. Je vous laisse deviner où notre échange de maison estival va nous emmener cette année...

IMG_20180731_214130