Hier soir à 20h, tandis que not'président prenait la parole pour s'addresser au bon peuple de France, j'étais au resto avec mes collègues berlinois·e.

Notez que comme on s'était retrouvé·e·s vers 18h pour dîner (la magie des horaires allemands !), on en était déjà au dessert, alors les histoires de couvre-feu à 21h ça nous a plutôt laissé·e·s de marbre. Ici le couvre-feu est à 23h et en tant que daronne professionelle vous imaginez bien que je me sens assez peu concernée, parce que moi à 23h, soit je dors, soit je suis en train de mater Buffy contre les vampires sur le canapé. Ce qui fait grincer les dents c'est plutôt l'interdiction d'hébergement dans les Länder hors de Berlin, surtout en pleine période de vacances.

Enfin hier soir, avec mes collègues, la préoccupation principlae de l'assemblé était de savoir si on pourrait voir nos parents respectifs à Noël. Parce que sur les huit personnes autour de la table (oui ici on peut être jusqu'à dix personnes ensemble au resto), un seul est allemand, et sinon dans mon groupe de recherche on trouve :

  • Une Argentine
  • Une Américaine
  • Une Française (ça c'est moi)
  • Un Serbe (en voie de naturalisation allemande, certes)
  • Un Italien
  • Un Colombien
  • Une Indienne

Et personne parmi nous n'a la moindre idée d'où il ou elle passera les fêtes de fin d'année... 

Du coup hier j'ai aussi réalisé que j'allais vraiment passer une année un peu bizarre sur le plan linguistique. Vu qu'à la maison on parle français, pour les trucs de la vie quotidienne (genre l'école des filles, le centre de loisir ou le cours de hautbois de Totorelle) on gère en allemand, et au labo on discute quasi-exclusivement en anglais (on est plusieurs germanophones, mais ça n'est la langue maternelle que d'une personne dans tout le labo, donc l'anglais c'est beaucoup plus simple). Et bien entendu, plus ça va, plus je m'emmèle les pinceaux. Par exemple je parle de plus en plus souvent allemand aux filles (quand je vais les chercher à l'école), ce qui les laisse toujours un peu perplexes vu qu'elles n'ont souvent pas la moindre idée de ce que je peux bien leur raconter...

tumblr_nudbvnHXsG1ur7mdeo1_500 

Et sinon un de ces jours, il faudra que je vous parle des bières allemandes, parce qu'elles et moi on vit une grande histoire d'amour depuis deux mois...