Les choses se sont un peu apaisées du côté des devoirs quotidiens avec n°3, mais on n'est pas pour autant sorti d'affaire avec une benjamine qui a manifestement décidé qu'enchaîner les âneries était un projet de vie tout à fait respectable.

Jeudi matin, j'ai donc découvert en descendant prendre mon petit-déjeuner que la carte SIM de mon téléphone portable (qui passe normalement la nuit dans le salon) était bloquée. Parce qu'une petite fille de la maisonnée est ravagée par la jalousie depuis que ses deux grandes soeurs ont un téléphone portable chacune, et que du coup elle essaye de jouer avec tous les smartphones sur lesquels elle arrive à mettre la main. Ce qui bien sur peut s'avérer problématique quand on ne connait pas le code pour dévérouiller l'écran dudit smartphone...

Bref, comme de nombreux parents avant moi, j'ai commencé la journée en ralant comme un putois, Gruffalotte a été privé d'écran pour le week-end (ce qui qui occasionné un drama supplémentaire), après quoi je suis partie dans les tréfonds de mes archives à la recherche du fameux code PUK, le truc qui sert à débloquer ton téléphone sauf que tu te souviens jamais où il a pu être rangé.

(Bon en vrai c'était fastoche à retrouver en ligne sur mon compte abonné Free, mais c'était juste pas une super façon de démarrer la journée)

En fait le souci principal c'est que jusqu'ici on a toujours été plutôt cools avec les filles, en leur laissant accéder librement aux écrans de la maison (et il y en a un paquet). Mais je vois bien qu'il va probablement falloir surveiller Gruffalotte d'un peu plus près que ses frangines. Parce que derrières ses grands yeux de petite fille trop choupie, il est désormais clair qu'elle n'hésitera pas à nous truander dès qu'elle en a l'occasion.

original

Je crois qu'on ne dira jamais assez à quel point les enfants sont une engeance fourbe dont on devrait toujours se méfier...