Je vous ai déjà expliqué comment acheter des livres de couture japonais (ici et ), je vous ai même montré comment commander le tissu qui va bien (), et voilà que je m'aperçois que je n'ai même pas répondu à la question essentielle,

M'enfin qu'est ce qu'ils ont de si chouette que ça ces foutus livres de couture japonais ???

Mea culpa, je reconnais que chez les Gros Manches on est un peu désordonnés. Alors aujourd'hui je vous fais la démonstrations détaillée en deux points de pourquoi la couture japonaise c'est trop bien.

Comme point de comparaison je prendrai le magazine Burda qui reste une des principales source de patrons pour les couturière françaises (je connais pas trop les autres magazines et les patrons à l'unité reviennent beaucoup plus cher qu'un livre ou un magazine donc je n'en parlerai pas ici).

  • Premier point, les modèles, ou plutôt, la mise en valeur des modèles.

Si on s'en tenait aux dessins techniques, je dirais qu'il y a égalité Burda/livres japonais, mais il y a aussi les photos (essentielles pour imaginer le tomber d'un vêtement et le type de tissu à employer), et là coté allemand c'est la grosse Katastropheuh. Pose inepte des mannequins dans un décor surchargé, sans parler des tissus qui sont souvent dans un imprimé à vomir, manifestement les photographes allemands ne carburent pas qu'à la bière (ou alors ils en boivent vraiment trop). En face les photos japonaises sont un exemple de sobriété et de bon goût, mannequin de face sur un fond blanc, juste ce qu'il faut pour apprécier la coupe d'une modèle. Exemple illustré avec deux photos de vêtements pour femme enceinte :

Burda août 2008,
000001709404
Une jolie fille certes, mais manifestement la grossesse lui a grillé ses derniers neurones et la voilà qui prend une pose ridicule pendant qu'à l'arrière plan le futur papa se demande surement s'il n'est pas trop tard pour se faire la malle.

Livre japonais Lovely Maternity Dresse (JCA 94)
mamagi7
Comme quoi on peut être enceinte ET conserver une activité cérébrale (bouquin sur la photo de gauche), en plus notre mec nous trouve superbe et nous offre des fleurs (bouquet sur la photo de droite).

Ok je sais que c'est un gros mensonge de donner un vision aussi belle de la grossesse, m'enfin à tout prendre je préfère m'identifier aux japonaise plutôt qu'à la grognasse de Burda...

  • Deuxième point, les intructions pour le montage des vêtements.

Pareil, on va faire ça en image.

On commence par le cahier central d'un Burda :
Burdainstructions

Une page d'explications cryptiques et microscopiques et uniquement un schéma pour le plan de coupe, croyez moi quand on déchiffre ça on a bobo la tête en fin de soirée...

Un livre japonais :

livre116Q

Une page entière (voire deux si le modèle est compliqué) de schémas détaillés, même sans parler un mot de japonais (et c'est mon cas), on s'en sort très bien.

Voilà maintenant vous savez tout, alors bien sur ça ne m'empêche pas d'acheter Burda Magazine de temps en temps si un modèle me plait, mais franchement quand il s'agit de rêver devant des modèles à réaliser je préfère mille fois sortir mes livres japonais...